Zéro déchet : qu’est-ce que c’est ?

Face à la consommation massive de produits et de leurs emballages de notre société est né un mouvement que l’on appelle aujourd’hui le « Zéro Déchet ». Il s’agit ni plus ni moins que d’un mouvement voué à la protection de notre environnement et visant à réduire notre production de déchets (toxiques ou non) et le gaspillage de ressources.

Une entreprise pas toujours aisée pour les populations ultra-urbanisées que peuvent être la France et de nombreux pays occidentaux, où la population vit souvent en majorité dans les villes et mégalopoles, et où l’on consomme (en supermarché, épiceries), plus que l’on ne produit soi-même.

Comment faire du zéro déchet ? 10 astuces

Le zéro déchet réduit considérablement notre impact sur l’environnement. Chaque produit consomme de l’énergie et des matières premières pour être fabriqué. Une fois utilisé et mis à la poubelle, celui-ci nécessite à nouveau la collecte, le transport et le traitement des ressources.

Un cycle qui consomme beaucoup d’énergie, même dans le cadre du recyclage.

Où faire ses courses en vrac ?
Un magasin vrac comme nous en voyons beaucoup aujourd’hui, pour faire ses courses sans emballages superflus !

Mais comment parvenir à vivre « Zéro déchet » ou quasiment ? Voici quelques idées en vrac :

  1. Faire ses courses en vrac justement, pour limiter les emballages
  2. Faire la liste de tous les produits jetables que l’on possède et s’en débarrasser (lessive, produits de ménages, éponges, films plastiques, savons et shampoings en tube)
  3. Regarder et lire de nombreux tutos en ligne vous permettant de remplacer tous ces produits jetables
  4. S’équiper de kits Zéro déchet pour vous faciliter la vie
  5. S’équiper d’un compost pour y recycler vos déchets alimentaires (épluchures de fruits, légumes et autres) en engrais
  6. Convaincre tous les membres du logement de faire de même évidemment
  7. Cultiver si vous avez la chance de posséder un extérieur ou un jardin
  8. Manger ce que vous achetez et éviter les plats livrés
  9. Recycler ce qui doit être recyclé
  10. Collez un autocollant Stop-Pub sur votre boîte aux lettres, avec ce geste simple vous évitez 35 kilos de déchets par an !

Bien évidemment, un tel virage n’est pas si facile. Il est même radical, alors il semble nécessaire malgré tout d’observer ces quelques commandements pour véritablement arriver au Zéro déchet un jour :

  • Commencer à s’éduquer dans un premier temps : podcasts, vidéos DIY, livres…
  • Choisir une transition progressive et en douceur vers le Zéro Déchet
  • Observer, puis montrer les bons gestes aux membres de son logement
  • Limiter l’achet d’objets neufs et commencer à privilégier l’occasion et la seconde main
  • S’équiper donc : composts, kits, lecture et guides.

Comment passer au zéro plastique ?

Bouteilles plastique les Joyeux Recycleurs2

Dans un monde plastifié où il existerait même un continent plastique (que l’on appelle le 7ème continent et que l’on peut observer ici) qui correspondrait en fait à 5 zones ou vortex de plastiques à travers le monde, il apparaît plus que jamais crucial d’apprendre à vivre sans le plastique.

La France a voté la fin du plastique jetable pour 2040, mais en attendant cette date fatidique, qui semble loin, que faire pour passer au zéro plastique ? Voici quelques idées :

  • Refuser les objets à usage unique et utiliser des accessoires réutilisables (couverts, tasses, plateaux, pochettes, pailles, etc.)
  • Réutiliser un maximum
  • Faire ses courses en vrac pour éviter tous les emballages plastique
  • Utiliser des produits solides dans la salle de bain : savon, shampoing, déodorant et même dentifrice (il est même possible de les fabriquer soi-même)
  • Conserver ses aliments sans plastique : bee wraps, charlottes en tissu, « Tupperwares » en verre ou inox
  • Exit les bouteilles en plastique : privilégiez les bouteilles en verre, en inox et isothermes.

Pourquoi passer au vrac ?

Bien sûr, depuis le début de ce guide zéro déchet, nous ne parlons que de vrac, mais n’oublions pas les marchés locaux. C’est non seulement souvent l’assurance de consommer les fruits et légumes des agriculteurs locaux, mais aussi de faire vos courses sans sacs et emballages superflus.

Mais revenons au vrac.

L’approche vrac est motivée par la volonté de réduire le gaspillage alimentaire, de mieux consommer, de réduire le gaspillage.

Les Français passent progressivement au vrac avec l’ouverture de plus en plus fréquente d’épiceries spécialisées dans les villes. La consommation en vrac permet également d’éviter le gaspillage puisque le client n’achète que les quantités qu’il juge nécessaires. En moyenne, chaque Français jette 29 kilogrammes de nourriture à la poubelle chaque année. Les ventes en vrac favorisent également la production locale.

1. Achat en gros

Par ailleurs, acheter en gros réduit également la quantité de microplastiques présents dans les aliments que nous avons l’habitude de consommer. En réduisant les emballages, il réduit également la quantité de particules nocives pour notre santé dans nos aliments !

En théorie, les achats en gros devraient être moins chers. Moins d’emballages, c’est moins d’utilisation de matières en production, moins de poids transporté, moins d’espace dans le magasin, moins d’étapes à mettre en rayon.

2. Le prix

Si l’on prend la moyenne, les produits en vrac sont 6% moins chers que les produits conditionnés. Mais ils sont légèrement plus chers pour les pâtes, le riz et les céréales, des produits qui finissent par se retrouver sur un marché très concurrentiel.

3. L’environnement

Le zéro déchet réduit considérablement notre impact sur l’environnement.

Que peut-on acheter en vrac ?

Vous qui souhaitez réduire vos déchets drastiquement, mais qui ne savez pas encore ce que proposent les épiceries vrac, voici plutôt :

  • Amidon (pâtes, riz, etc.)
  • Légumineuses
  • Céréales
  • Farine
  • Sucre
  • Épices (épices, herbes, graines, huile, etc.)
  • Fruits secs (abricots, mangues, raisins, canneberges, etc.)
  • Noix (noix, amandes, noisettes, etc.) et mélanges apéritifs
  • Produits divers (lessive, savon et shampoings solides, produits pour le sol, produit pour la vaisselle, dentifrice…).

Plus d’infos :

Le vrac s’invite dans votre cuisine !

Quels sont les bienfaits du marc de café ?

Recyclage, revente, don… Que faire de vos vieux vêtements ?