Recyclage des mégots au bureau

Le recyclage des mégots en entreprise : comment s’organiser ? Comment mettre en place une collecte efficace afin d’envoyer ces déchets vers un centre de tri agréé ? Les Joyeux Recycleurs proposent aux office managers de Paris et d’Île de France une offre peu coûteuse pour le recyclage des mégots. A partir de 40€/mois, bénéficiez d’un cendrier colonne d’une contenance de 5 000, collecté toutes les 2 semaines directement dans vos locaux !

Que faire de ses mégots ?
Cendrier colonne - Recyclage mégots

Consommation des mégots

45 milliards

soont jetés en France chaque année

100

soit le nombre de substances dangereuses qu’ils contiennent

400

soit le nombre de litres d’eau que peut polluer un seul d’entre eux

4

soit le nombre d’années nécessaires pour qu’un seul se décompose

Ce sont près de 45 milliards de mégots qui sont produits chaque année en France et seule une très faible partie est recyclée, car la plupart sont jetés par terre plutôt que dans des cendriers. Mais pas de panique, Les Joyeux Recycleurs vous proposent leurs solutions sur mesure pour y remédier ! Plutôt que de jeter vos cigarettes dans le caniveau ou ailleurs, équipez-vous d’une poubelle : évitons ensemble de polluer l’eau et d’y répendre les substances toxiques du déchet. Un geste écologique simple pour protéger l’environnement.

Recyclage de mégots : des poubelles de tri pour vos bureaux

Comment conjuguer « espace de travail harmonieux et stimulant » avec une « collecte de mégots » simple et efficace ? Notre but, chez Les Joyeux Recycleurs, est de proposer une solution sur mesure de poubelles, pour venir s’insérer naturellement et en toute discrétion dans vos bureaux. Réfléchissons ensemble à une solution, ainsi qu’à vos besoins en termes de collecte au bureau,. Recyclez simplement avec notre service tout compris.

  • Simple et coloré
  • Encombrement minimal
  • Fabriquées en France
      en acier 100% recyclable

Dimensions :
Hauteur 103 cm
Largeur 30 cm
Profondeur 30 cm

Contenance :
7 litres, soit 5 500 unités

Recycler vos déchets en entreprise devient une obligation

Le tri et le recyclage des déchets est obligatoire pour les entreprises

  • de plus de 20 salariés à partir du 1er janvier 2018

(Décret d’application n°2016-288 du 10 mars 2016 de la loi sur la transition énergétique)

Les joyeux recycleurs vous accompagnent à chacune des étapes de la mise en conformité de votre société : audit, estimation de vos besoins, mise en place du service, présentation et sensibilisation de vos équipes, collecter, suivi mensuel, certificat annuel de recyclage répondant à vos obligations légales, etc.)

Les principales étapes du recyclage de mégot

Recycler les mégots, c’est toute une histoire. Avec près de 45 milliards d’unités produites chaque année en France, 1700 cigarettes allumées chaque seconde et près de 66% de mégots finissant dans la nature, il est indispensable de tous avoir une prise de conscience vers le recyclage du déchet. Un geste écologique simple pour protéger l’environnement. Mais quel est le cycle de recyclage d’une cigarette, une fois consommée ? Comment lui donne-t-on une seconde vie ? Trier, collecter, transit, transformation, puis production, Les Joyeux Recycleurs vous disent tout !

En quoi recycler les mégots ?

Etape 1 - Tri

Le Décret 5 flux est entré en vigueur en 2016 en France et avec lui est arrivée l’obligation pour les entreprises de trier leurs principaux déchets, parmi lesquels les mégots évidemment, consommés en masse au bureau. La fameuse « pause clope » ! Ce décret impose notamment aux sociétés de trier leurs déchets à la source. Voici donc la première étape de ce cycle de recyclage du déchet.

Etape 2 - Collecte

En seconde partie, une nouvelle fois selon le Décret 5 flux et ses obligations, suite au tri réalisé par l’entreprise, une société spécialisée dans la collecte de déchets se charge de tout acheminer en centre de recyclage. C’est alors qu’une pesée et un contrôle de qualité sont effectués.

Etape 3 - Transit

Cette 3ème étape consiste à rassembler tous les mégots de cigarette en vue de leur transformation. Ils sont donc amalgamés en centre de tri et compactés en vue de la prochaine étape : la transformation.

Etape 4 - Transformation

Pour donner une seconde vie (nous verrons en quoi lors de la prochaine étape), il est nécessaire au préalable de transformer totalement le « matériau ». Ainsi, est opérée une séparation des matières organiques (papier, tabac, cendre) et plastiques (acetate et cellulose). De même, le filtre est souvent récolté et rassemblé, lui, afin de créer du mobilier.

Etape 5 - Production

Pour ce qui est des matières organiques et plastiques que nous avons vues plus haut, en fin de chaîne il est possible de créer non seulement du compost, mais aussi des plaques de plastique. La valorisation de certains mégots finit même en bancs publics !

Besoin de plus d’informations ?

La longue et controversée histoire de la cigarette !

Au temps des Conquistadores, aux alentours de la fin du XVe siècle, les marins conquérants espagnols rapportent au pays des feuilles de tabac qu’ils fument en rouleaux, comme le font les Amérindiens. Ils parlent alors de « cigares ». Il faut remonter à 1823 pour retrouver trace de la toute première cigarette (ou cigarios), que l’on commence alors à vendre en paquet. C’est toutefois au siècle suivant que le produit est définitivement et massivement entré dans les moeurs (internationales). Rappelons-nous notamment que les paquets étaient donnés massivement et gratuitement aux soldats lors de la 1ère Guerre Mondiale.

D'où viennent les premières cigarettes ?

Recyclage mégots : une matière pour exprimer son art

Si vous avez l’âme d’un créateur, vous pouvez toujours en faire des vêtements originaux comme ces deux artistes : la chilienne Alexandra Guerrero les tissent avec de la laine pour en faire des robes ou des panchos ou Trashy B qui, quant à lui, a réalisé une veste avec plus de 1000 mégots.

Non, pas trop artiste ? Ce n’est pas grave, des techniques ont été mises au point, permettant de recycler nos fins de cigarettes, plutôt que de les jeter dans des cendriers, et de les transformer en plastique. Ces derniers pourront servir à produire du mobilier ou des cendriers !

Enfin, il est également possible de donner soi-même une deuxième vie au contenu de son cendrier et ceci de manière simple et créative. Premièrement, un peu de nettoyage s’impose. Pour ce faire utiliser du solvant et badigeonner vos mégots. Une fois tous propres, on peut leur faire une petite beauté en leur passant un coup de vernis, laisser sécher et durcir. Vous êtes maintenant en possession d’une multitude de petits cylindres qui peuvent vous servir à la création de multiples objets ! Vous pouvez par exemple vous armer d’un tube de colle et créer un nouveau cendrier, ou de fils de macramé et en faire des bijoux. Et pourquoi ne pas utiliser des vernis de différentes couleurs pour encore plus de créativité ! Décrivez par exemple ci-après les créations d’un artiste belge du nom de Gothlieb Tjiackk utilisant les mégots comme support de création :