Les grandes agglomérations mondiales sont toutes plus ou moins confrontées aux mêmes problématiques aujourd’hui : loger toute cette population qui afflue vers les villes, nourrir tout le monde, minimiser la pollution, gérer le recyclage des déchets et enfin, continuer à proposer des espaces verts. Mais comment tendre vers la végétalisation de nos villes face à tout cela ? Quelles techniques utiliser pour un décor plus vert ?

Pourquoi végétaliser nos villes ?

vegetalisation2

Exemple de projet immobilier vert du côté de Toulouse !

Les citadins anxieux (ils ne sont malheureusement pas les seuls) souhaitent bénéficier d’un environnement moins dérangeant et capable de calmer leur anxiété. Nous savons ainsi que non seulement les plantes et les arbres ont la capacité de nous relaxer, mais aussi de capter le dioxyde de carbone toujours plus fort et concentré en ville, pour diminuer la pollution.

Deux raisons évidentes devant mener les villes vers une plus grande végétalisation !

Qu’est-ce que le permis de végétaliser ?

Avec un permis de végétaliser, vous pouvez planter n’importe où dans la ville : au pied d’un arbre, en façade ou dans les jardinières mises à disposition par la mairie.

Il suffit simplement aux habitants de demander un permis de végétalisation. Ce dispositif a été mis en place en 2015 à Paris et dans d’autres villes. Cela permet aux propriétaires de planter des fleurs et des plantes au pied des arbres, des murs et des poteaux, ainsi que d’installer des jardinières mobiles.

Où peut-on récupérer un permis de végétaliser ?

Pas besoin d’avoir la main verte ou d’avoir un examen pour obtenir un permis de végétalisation : il suffit de justifier sa demande par un projet végétal et d’être motivé pour ramener la nature dans sa ville. Comment obtenir une licence ? La demande peut être introduite à l’aide du formulaire disponible soit sur le site Internet de la mairie, soit en contactant votre mairie.

Avec un permis de végétaliser, vous pouvez planter n’importe où dans la ville :

  • Au pied d’un arbre
  • En façade
  • Ou dans les jardinières mises à disposition par la mairie.

Comment végétaliser sa maison ?

Végétaliser sa façade

bambou2

Exemple de façade végétalisée avec du bambous sur ces bureaux à Carré Sénart dans le 77.

Et pourquoi pas avec du bambou ?

Idéal pour camoufler une façade délabrée ou donner une couleur verte au mur de feuillage, il pousse rapidement. Par conséquent, il est nécessaire de renforcer votre grille de bambou avec de la corde attachée à la façade pour guider les branches et supporter le poids du feuillage.

Pour celles et ceux qui possèdent un mur plat, voici quelques idées concrètes pour végétaliser votre façade :

  • Avec des vignes vierges. Ampelopsis et Parthenocissus, ces vignes vierges escaladent elles-mêmes les hauts murs grâce aux plots à ventouse jusqu’à ce que les gouttières se bouchent rapidement… vous êtes prévenus !
  • Avec du lierre
  • Avec de l’Actinidia kolomikta
  • Avec de l’Aristoloche
  • Avec de la Vitis coignetiae.

Notez enfin que les plantes grimpantes de façade ont le gros avantage de se parer de superbes couleurs en automne.

Végétaliser son extérieur et ses fenêtres

Magnolia, jasmin, olivier, cactus, muscaris… les suggestions de plantes et arbustes adaptés à vivre en terrasse sont nombreuses !

Selon votre région, vous pouvez choisir quelques plantes exotiques méditerranéennes :

  • laurier rose
  • olivier
  • hibiscus
  • lilas
  • ciste
  • glycine
  • bignone
  • lavande
  • plumbago
  • bougainvillier
  • cordyline
  • solanum
  • gazania
  • capucine
  • gaura
  • bidens
  • dipladenia
  • pélargonium
  • yucca agave
  • aloès.

Quel est le rôle du végétal en ville par rapport au changement climatique ?

La végétalisation des villes a de nombreux bienfaits sur l’environnement :

  • Les plantes aident à nettoyer l’eau, le sol et l’air
  • Elles préviennent les inondations en aidant à drainer les eaux de pluie
  • Ils améliorent l’air en absorbant les particules polluantes et en les transformant en oxygène.

Notez par ailleurs que pour limiter la hausse des températures, les villes peuvent se recréer à l’aide d’îlots végétaux, ces derniers pouvant abaisser la température des rues de 0,5 à 2° celsius.

Comment végétaliser les villes ?

ville

Bel exemple de quartier végétalisé dans une grande ville comme celle de Zurich en Suisse.

Même si la population urbaine augmente année après année. Même si les PLU (Plan Local d’Urbanisme) divisent et subdivisent nos parcelles citadines en plusieurs parcelles pour toujours plus surpeupler nos grandes agglomérations…il existe des grands principes de végétalisation des villes dont on peut s’inspirer !

6 techniques de végétalisation des villes

La végétalisation des villes peut passer par plusieurs types de création :

  1. Création d’espaces verts
  2. De toits, murs, trottoirs, squares, jardins scolaires
  3. L’augmentation de la surface de la nature
  4. L’entretien des espaces verts existants
  5. L’installation des ruches
  6. Empêcher le béton d’avancer.

Quid de la végétalisation de Paris ?

Paris 2050 sera pensée comme une ville à énergie positive avec des tours vertes, solaires et hydrodynamiques, des ponts résidentiels, des appartements économes en énergie et des tours d’appartements de style ruche.

La ville du futur sera façonnée de manière autonome, produisant elle-même la nourriture et l’énergie nécessaires.

Les villes doivent être énergétiquement indépendantes. Les bâtiments peuvent produire de l’électricité à l’aide d’éoliennes et de panneaux solaires intégrés. Les architectes imaginent même des espaces verts sur les toits comme des jardins ou encore des fermes.

L’architecture futuriste s’inspire de la nature pour la construire.

Comment favoriser la “biodiversité urbaine” ?

Nous vous proposons ci-dessous 5 activités pour promouvoir la biodiversité en ville :

  1. Rétablir les arbres dans la ville
  2. La plantation de vergers dans les lieux publics
  3. Pratiquer une gestion alternée des espaces verts
  4. Créez des chemins pour les piétons et autres espèces
  5. Développer les parcs de la ville.

Pourquoi favoriser la biodiversité urbaine ?

Il y a eu une interaction entre les modes de vie et l’environnement de toutes les zones urbaines. C’est ce qu’on appelle la biodiversité urbaine.

L’existence de la nature et de la végétation en ville influence la pollution de l’air, le phénomène des îlots de chaleur de la ville et favorise les régimes actifs, les sports, les jeux… Les parcs reliés par des couloirs verts favorisent la circulation des vélos et des piétons.

La biodiversité urbaine joue un rôle très important dans l’équilibre de notre planète. La présence d’éléments naturels améliore la qualité écologique, sociale, environnementale et esthétique de l’environnement urbain.

Comment préserver la biodiversité en ville ?

Voici 6 activités pour aider à conserver la diversité biologique :

  1. J’utilise un compost
  2. Je respecte le rythme de la nature
  3. Je développe les jardins et potagers
  4. J’utilise des fruits et légumes de saison
  5. Je limite la consommation d’eau de mon jardin
  6. Je limite l’utilisation des produits phytosanitaires.

Plus d’infos :

Agriculture urbaine : pratiques et exemples !

3 solutions pour intégrer des plantes dans votre espace de travail

Permaculture, mode d’emploi : avantages, définition et tuto !