Les produits que nous achetons au quotidien ont tous un impact sur l’environnement. De nombreux fabricants ont décidé de s’engager à le réduire, à chaque étape de la vie du produit, à travers la création de labels environnementaux. Mais comment s’y retrouver parmi la multitude de labels ? Nous identifions ici les labels que vous aurez le plus de chance de rencontrer sur les produits afin de mieux les comprendre et d’être certain de faire le bon choix !

Labels environnementaux Les Joyeux Recycleurs2

Les six labels incontournables

Ce premier niveau d’analyse vous permettra de connaître les principaux labels français et européens. Ils adoptent tous une approche multi-critères, c’est-à-dire qu’ils portent sur différents critères environnemtaux et tendent à se normaliser pour simplifier la compréhension. Vous trouverez ces labels sur de nombreux produits que vous achetez au quotidien : alimentation, produits d’hygiène et de  nettoyage, papeterie, équipements informatiques, etc.

Label AB

Label européen “Eurofeuille”

L’agriculture biologique est reconnue en France en 1980 en tant qu’agriculture sans recours aux produits chimiques de synthèse. C’est en 1985 que le ministère de l’Agriculture et de la Pêche créé le label français AB pour les produits alimentaires. 

Ces produits doivent provenir à 100 % de l’agriculture biologique, sauf s’il s’agit de produits transformés, dont au moins 95 % des ingrédients doivent être d’origine biologique.

Ses principales garanties sont le respect de la biodiversité, la préservation des ressources naturelles, l’assurance d’un niveau élevé de bien-être animal, l’interdiction d’utiliser des OGM, des intrants et des produits chimiques de synthèse.

C’est en 2010 que la Commission Européenne décline le label AB en label européen que l’on appelle “Eurofeuille“. Les garanties sont exactement les mêmes et permettent aux consommateurs de reconnaître le bio partout en Europe.

Ecolabel Européen

Nordic Swan

Créé en 1992, l’Écolabel Européen (EE) est le label écologique officiel de l’Union européenne et concerne 27 catégories de produits. Si un produit n’est pas couvert par ce label, on peut se référer aux autres labels spécifiques aux pays (Ange Bleu, Nordic Swan).

Grâce à son approche multicritères, le label prend en compte de nombreux impacts sur la santé et l’environnement : les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’énergie et de ressources, la production de déchets, les émissions (eau, sol, air), l’utilisation et le rejet de substances dangereuses.

Créé en 1989, c’est l’écolabel des pays d’Europe du Nord (Islande, Suède, Norvège, Danemark, Finlande) géré par le Nordic Ecolabelling Board, composé de représentants des autorités scandinaves.

Il concerne 63 catégories de produits et applique des critères distincts pour chaque type de produits (interdiction de substances nocives, consommation d’énergie, déchets d’emballage, agriculture biologique, émissions dans l’air et dans l’eau, etc.).

Ange bleu

NF Environnement

Créé en 1978, cet écolabel allemand géré par le ministère allemand de l’Environnement est le plus ancien écolabel en Europe. Il concerne 125 catégories de produits et garantit un mode de production écologique délivrant ainsi des produits et des services respectueux de l’environnement. 

Les critères concernent principalement l’impact sur le climat, l’utilisation des matières premières et la pollution de l’eau, de l’air et du sol. Ils seront spécifiques à chaque catégorie de produits et ont une action précise à chaque étape du cycle de vie. 

Ce label français créé en 1991 est géré par l’AFNOR (Association Française de Normalisation) chargée d’appliquer des exigences de qualité.

Il offre une double garantie : la qualité d’usage et la qualité écologique et se décline selon les domaines (NF Habitat, NF Ameublement, NF Services, etc…) et les catégories de produits.

Les labels spécifiques

L’essor d’une consommation plus naturelle et respectueuse de l’environnement ne se limite plus à l’alimentation. Nous cherchons aujourd’hui à limiter notre impact sur toutes nos actions du quotidien. Ce mouvement a poussé les fabricants à certifier et créer des labels spécifiques à un secteur d’activité ou une catégorie de produit. C’est ce que nous allons découvrir dans rubrique.

Les produits d’entretien et d’hygiène

Ecocert

Logo ecocert Les Joyeux Recycleurs

Cosmétique Bio

Logo Cosmétique Bio Les Joyeux Recycleurs

Ces deux labels sont certifiés selon le référentiel européen COSMOS Organic. Ils garantissent une production qui se déroule dans le respect de l’environnement et qu’une partie des ingrédients est issue de l’agriculture biologique. 

Des critères sont communs aux deux certifications : l’huile de palme doit provenir de l’agriculture biologique, les produits ne peuvent pas être testés sur des animaux, l’absence d’ingrédients pétrochimique (parabens, phénoxyéthanol, parfums et colorants de synthèse), l’absence d’OGM, un emballage recyclable, etc.

– Le label Ecocert “cosmétiques biologiques” certifie qu’un produit de beauté doit contenir minimum 95% de végétaux biologiques et que minimum 20% des ingrédients présents dans la formule doivent être biologiques. 

– Le label Ecocert “éco-détergent” certifie qu’un produit détergent doit contenir minimum 95% d’ingrédients d’origine naturelle et que minimum 10% d’ingrédients doivent être d’origine biologiques.

– Le label “Cosmebio Bio” certifie qu’au moins 95% des ingrédients doivent être d’origine naturelle et qu’au moins 10 % des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.

Nature & Progrès

Logo Nature & Progrès Les Joyeux Recycleurs

L’association Nature & Progrès fondée en 1964 a créé la mention N&P qui garantie des produits alimentaires et cosmétiques respectueux de l’environnement, des hommes et des animaux.

Les produits sous cette mention sont :

– Respectueux du vivant : interdiction d’utiliser des OGM, des engrais chimiques et des pesticides/additifs de synthèse.

– Respectueux des cycles naturels : les modes de production sont basés sur les équilibres naturels des sols, des végétaux et des animaux. Les emballages, déchets et transports sont réduits.

– Ethiques et équitables : les fermes et entreprises sous mention sont à taille humaine. Elles font vivre dignement les producteurs et visent à des relations commerciales solidaires.

La papeterie et les emballages papier

APUR : Association des Producteurs et Utilisateurs de papier Recyclé

Logo APUR Les Joyeux Recycleurs

Créé en 1992, le label APUR a pour objectif de promouvoir l’usage du papier reyclé.

Il certifie que le papier ou le carton a été fabriqué à partir de matériaux recyclés, plus précisément de fibres récupérées que l’on appelle FCR (Fibres Cellulosiques de Récupération).

Un numéro d’agrément est attribué et une classification annonçant la proportion de fibres recyclées est effectuée par l’APUR. Le label garantit un taux allant de 50 % à 100 % de fibres recyclées.

FSC : Forest Stewardship Council

Ce label international a été créé en 1994 pour promouvoir la gestion durable des forêts

Il garantit qu’un produit provient de forêts gérées de manière responsable. Il est décliné en trois symboles :

– FSC « 100% » : le produit est fabriqué à partir de 100% de fibres vierges provenant de forêts certifiées FSC.

– FSC « Recyclé » : le produit est fabriqué à partir de 100% de fibres recyclées.

– FSC « Mixte » : le produit est fabriqué à partir d’un mélange de fibres de différentes origines (au moins 70% des fibres sont issues de forêts certifiées FSC et/ou de fibres recyclées).

PEFC : Program for the Endorsement of Forest Conservation

Logo PEFC Les Joyeux Recycleurs

Créé en 1999, ce label international promeut également une gestion durable des forêts. Il se décline en deux marques :

– PEFC « Certifié » : le produit doit contenir au moins 70% de fibres issus de la sylviculture durable ou être des fibres recyclées (maximum 85% de fibres recyclées).

– PEFC « Recyclé » : le produit doit contenir au moins 70% de fibres recyclées.

Pensez aussi au recyclage de vos papiers de bureau ! Chez les Joyeux Recycleurs, nous propons une box dédiée aux papiers et certifions leur recyclage.

Le multimédia et l’audiovisuel

TCO Certified

Logo TCO Les Joyeux Recycleurs

TCO Certified est le label le plus avancé en matière de durabilité des produits informatiques.

Il est le seul qui intègre des critères sociaux tels que l’approvisionnement responsable en minéraux, l’exposition limitée des travailleurs aux produits chimiques dangereux, le respect de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, etc.

Il respecte des critères strictes quant à l’usage du produit : sécurité électrique, atténuation des niveaux sonores, performance du produit (même critères que le label Energy Star), résistance aux chutes et aux températures, durée de vie allongée de la batterie, disponibilités des pièces de rechange…Et la fin de vie du produit est certifiée par le label : récupération des produits et des matériaux, reprise des produits désafectés, emballages recyclables…

Energy Star

Logo Energy Star Les Joyeux Recycleurs

Ce label est créé en 1992 aux Etats-Unis par l’EPA (Environmental Protection Agency) et mis en place en Europe à partir de 2001.

Son objectif est l’efficacité énergique des matériels informatiques. Il permet donc de repérer les équipements (ordinateurs, écrans, consoles, serveurs…) qui sont les plus performants en matière de rendement énergétique.

Il ne prend en compte que la consommation d’énergie pendant la phase d’utilisation de l’équipement et n’agit pas sur toutes les étapes du cycle de vie du produit.

EPEAT

Logo EPEAT Les Joyeux Recycleurs

EPEAT est un label américain, créé en 2005 et géré par le GEC (Green Electronics Council) pour garantir un mode de production respectueux de l’environnement.

Il s’appuie sur 23 critères obligatoires et 28 critères facultatifs, delivrant ainsi 3 niveaux d’exigence : bronze (les 23 critères obligatoires sont respectés), argent (50% des 51 critères doivent être respectés) et or (75% des 51 critères doivent être respectés).

Les critères obligatoires sont ceux du label Energy Star et prévoient en plus que les ordinateurs puissent être facilement mis à jour et démontables et que les principales composantes puissent être facilement remplacées ou améliorées par l’utilisateur final. En revanche, le label ne prévoit rien en matière d’ergonomie et n’applique pas de critères sociaux.

Vous vous demandez peut-être que faire de votre matériel informatique usagé ou qui ne fonctionne plus ? Nous proposons un service de collecte et de recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques. Pour en savoir plus sur notre service, c’est par ici.

Le textile et la literie

Oeko-Tex 100

Logo Oeko-Tex Les Joyeux Recycleurs

Oeko-Tex 100 est un label international créé en 1992 pour les textiles et les tapis. Il garantit surtout que le produit fini ne contient aucune substance toxique.

La principale exigence est qu’aucun résidu de pesticides ou de métaux lourds tels que le plomb ou le cadmium ne doit être contenu dans le textile. Le label est décliné en plusieurs labels qui visent à certifier l’ensemble de la chaîne de production : Oeko-Tex Eco Passerport pour certifier les produits chimiques dans la fabrication, Oeko-Tex Step veille au respect des conditions de travail, Oeko-Tex Detox to Zero contrôle l’usage de polluants chimiques, etc…

A noter que les labels Oeko-tex ne tiennent pas compte de l’origine du textile et ne font donc aucune distinction entre les tissus biologiques et non biologiques. Pour cela, il faut se tourner vers le label GOTS.

GOTS : Global Organic Textile Standard

Ce label international a été créé en 2002 pour garantir un mode de production écologique et socialement responsable. Le label tient uniquement compte de la production du textile et ne s’intéresse pas aux conditions de culture du coton.

Il existe 2 niveaux de certification du label GOTS :

– Niveau 1 : les textiles biologiques. Plus de 95 % de fibres biologiques certifiées et moins de 5 % de fibres artificielles ou synthétiques.

– Niveau 2 : les textiles composés de x% de fibres biologiques. Plus de 70 % de fibres biologiques certifiées et moins de 30 % de fibres non biologiques dont 10 % maximum de fibres synthétiques (25 % pour les chaussettes, les caleçons longs et les vêtements de sport).

Vous pourrez désormais repérer plus facilement les labels les plus répandus en France et aider vos collègues et vos proches à mieux les comprendre. C’est en faisant passer le mot que les marques s’engageront davantage à fabriquer des produits à faible impact environnemental !

Plus d’infos :

La durabilité programmée, produire moins et consommer mieux !

Manger bio et végétarien à la cantine, est-ce possible aujourd’hui ? Faisons le point ensemble

Faire son ménage zéro déchet, c’est possible ! Suivez le Guide et lancez-vous dans l’aventure