Main menu

Inscription validée

Contact : 01 84 06 88 21
Email : info(a)lesjoyeuxrecycleurs.com

 

Journal ou tablette : qui a le moins d’impact sur l’environnement ?

Décembre 2016

La tablette numérique est apparue comme une révolution : plus besoin d’imprimer du papier pour lire des livres, ni même des journaux puisque, rapidement séduit par la tendance, certains journaux comme Le Monde ont lancé leur version numérique. Depuis, entre fervents défenseurs du quotidien papier et amateurs de progrès technologique, les arguments fusent pour déterminer lequel est meilleur que l’autre. Mais qu’en est-il vraiment ?

Le papier comme le numérique ont tous deux des avantages et des inconvénients liés à leur utilisation : le papier facilite le stockage des données sur du très long terme mais le numérique en facilite l’accès par exemple. Reste à déterminer vers qui l’argument écologique fait pencher la balance ?

Une enquête d’EcoInfo a tenté de trancher la question.

Le numérique n’est pas, contrairement à ce qui est souvent dit, plus écologique que le papier. En effet, là où le papier peut-être recyclé, chaque utilisation d’une tablette numérique a un coût énergétique. Ainsi, enregistrer une facture chez le fournisseur, dans le disque dur du client et dans sa messagerie électronique c’est multiplier par trois la consommation d’énergie.

Par ailleurs, l’impact d’une tablette, d’un ordinateur ou d’un téléphone portable est plus important puisque le coût environnemental de leur fabrication, de leur utilisation et de leur recyclage est plus élevé. Alors qu’en France près de 95% du papier est recyclé, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie estime que seul 25% des DEEE (Déchets d’équipement électriques et électroniques) le sont.

Selon EcoInfo, cela dépend toutefois des pratiques des utilisateurs. En effet, reprenons notre facture numérique : si on passe moins de 30 minutes à la consulter et qu’on ne l’imprime pas, elle est alors moins énergivore qu’une facture papier. Pour les articles de journaux, l’impact environnemental est à peu près équivalent. En ce qui concerne les livres en revanche, il faudrait lire plus de 20 livres par an pour que l’utilisation d’une liseuse devienne plus écologique que l’impression papier.

Bonne lecture à tous !

Laissez un commentaire