Les biodéchets, le retour à la terre !

par | Mar 6, 2023 | Des chouettes idées vertes

Ils font partie de votre quotidien, ils sont une ressource précieuse pour la Terre et peuvent même vous faire faire des économies… Qui sont-ils ? Les Biodéchets !!! Qu’est ce qui se cache derrière les biodéchets ? A quoi peuvent-ils servir ? Pourquoi, si ce n’est déjà pas le cas, ils vont vous intéresser dans les prochains mois ?

1. Les biodéchets, qu’est-ce que c’est ?

 

Le code de l’Environnement pose la définition suivante : « Les déchets non dangereux biodégradables de jardin ou de parc, les déchets alimentaires ou de cuisine provenant des ménages, des bureaux, des restaurants, du commerce de gros, des cantines, des traiteurs ou des magasins de vente au détail, ainsi que les déchets comparables provenant des usines de transformation de denrées alimentaires. » (Article L541-1-1).

Autrement dit, les « déchets de cuisine et de table » sont :

    • Nos restes de repas (os, marc de café, croûtes de fromage…)

    • Nos restes de préparation de repas (épluchures, coquille d’œuf…) et

    • Les produits périmés non consommés (yaourts, sauces sans leur emballage, évidemment…).

Entrent aussi dans cette définition des biodéchets, les « déchets verts » issus de l’entretien des parcs et jardins (fleurs coupées, racines, tontes de pelouse, branchages, feuilles…). Ces deux notions, « déchets de cuisine et de table » et « déchets verts », sont importantes ; elles peuvent parfois se regrouper, elles peuvent également donner lieu à des traitements différents.

En effet, les déchets verts, tout le monde n’en a pas ! Si vous n’avez pas de jardin, vos déchets verts vont se résumer aux fleurs fanées du bouquet offert par un admirateur ou par votre mère à votre anniversaire, et à la plante verte que vous avez laisser « mourir » faute d’arrosage régulier ou trop important ! Si vous avez un jardin, vous savez que vous ne pouvez pas brûler les branches de vos arbustes fraichement taillés sous peine d’amende (450€), votre commune vous a alors délivré une carte pour accéder aux déchetteries les plus proches, ou alors, vous avez la chance de voir vos végétaux collectés par un camion devant votre portail, dès les premiers mois du printemps jusqu’au début de l’hiver. Les déchets de cuisine concernent eux, tout le monde (même si vous n’êtes pas un cordon bleu).

Aujourd’hui, on estime qu’ils représentent un tiers de la poubelle d’ordure ménagère d’un français (sources ADEME). Un vrai gâchis quand on connaît le pouvoir des biodéchets alimentaires !

2. Biodéchets, un trésor 100% naturel

Les restes de vos repas placés dans votre poubelle « classique » vont finir incinérés… Quel dommage, quand on connait les pouvoirs de la nature ! Nous avons donc d’un côté des déchets naturels qui partent en fumée et de l’autre, des sols que l’on enrichit à grand renfort d’engrais chimiques (biologiques ou non). L’équation est étonnante, ne trouvez vous pas ?

C’est, en partie, en réponse à ce constat que la loi AGEC (Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire) a vu le jour en 2020. Le texte prévoit, entre autres, la valorisation de tous les biodéchets des Français au 1er janvier 2024. Voilà pourquoi vos biodéchets vont vous intéresser dans les prochains mois ! Concrètement, que deviennent nos biodéchets ? En quoi sont-ils si intéressants pour l’environnement ? Que se passe-t-il si vous jetez une peau de banane au pied d’un arbre ?

Avec l’effet du soleil, de l’eau, de l’air et du vent, elle va se dégrader naturellement. En se décomposant, elle va être « absorbée » par la terre et fournira de bons nutriments à notre arbre. Contrôler et maîtriser cette dégradation naturelle permet donc d’obtenir un bon compost, un engrais 100% naturel ! Il est possible de réaliser du compost à petite échelle, dans votre jardin voire dans votre appartement, avec un lombricomposteur !

Pour obtenir un bon compost, mélangez régulièrement des matières humides (épluchures, marc de café) et des matières sèches (petits bois, feuilles mortes) et attendez une dizaine de mois. Vous obtiendrez une matière brune-noire, qui boostera vos plantes et jardinières ! Ce compostage domestique est déjà un premier pas, mais il devient environnementalement intéressant à grande échelle.

C’est à ce stade que nous trouvons les plateformes de compostage, où par de savants assemblages de matières et un contrôle accru de la chaleur et du taux d’humidité, on obtient un compost prêt à être répandu dans les champs en moins de deux mois. Voici le premier usage de nos biodéchets : être un bon engrais naturel ! Toutefois, par l’incroyable procédé de la méthanisation, nos biodéchets vont pouvoir avoir une fonction supplémentaire. On vous dit tout ! Lors de leur décomposition, nos biodéchets émettent des gaz, non nuisibles pour l’environnement. La méthanisation vise à capter ses gaz naturels, via une installation fermée adéquate (digesteur).

Résultats : les gaz captés peuvent alimenter un réseau et produire de la chaleur, voire devenir un carburant. La matière restante (le digestat) est elle directement épandue dans les champs, c’est un engrais ultra riche.

3. La collecte des biodéchets, un nouveau bac de tri obligatoire dans les entreprises ou chez soi

Comment cultiver son jardin ? 

L’intérêt de traiter nos biodéchets dans des installations appropriées est donc indiscutable. Le cadre légal évolue pour passer à la vitesse supérieure dans la collecte et le traitement de ce trésor naturel. Depuis 2012, les professionnels générant un important flux de biodéchets (restauration collective principalement) doivent les faire traiter par des entreprises spécialisées. Au fil des années et des dispositions légales, la liste des professionnels soumis à cette obligation s’est allongée.

Depuis 2023, tout professionnel produisant plus de 5 tonnes de biodéchets par an, doit les faire traiter. En Ile de France, des entreprises comme Moulinot ou les Alchimistes proposent de les collecter et les valoriser. La loi AGEC fait passer la France à la vitesse supérieure : à partir du 1er janvier 2024, chaque français devra bénéficier d’une collecte de ses biodéchets.

Votre municipalité et votre communauté de commune est en charge de l’organiser : porte à porte, point d’apport volontaire… Si ce n’est pas déjà le cas, vous allez prochainement recevoir des informations dans votre boîte aux lettres ! Tout comme, jeter ses emballages dans la « poubelle jaune » est devenu un réflexe chez soi, placer ses épluchures et restes de repas dans un bac différent va le devenir.

Actualités du recyclage

Les Joyeux Recycleurs sur France Inter, dans Déjà Debout !

Les Joyeux Recycleurs sur France Inter, dans Déjà Debout !

Le 17 mai 2024, Les Joyeux Recycleurs et l'un de nos éminents collecteurs, Abed Benmestoura, avaient l'honneur de faire partie de l'émission de Mathilde Munos sur France Inter, "Déjà Debout" ! Un rendez-vous matinal, à 5h45, qui n'a pas fait peur à notre collègue, lui qui a pour habitude de se...