Main menu

Inscription validée

Contact : 01 84 06 88 21
Email : info(a)lesjoyeuxrecycleurs.com

 

Le recyclage de vos piles : mode d’emploi

Mars 2017

Vous avez sûrement déjà aperçu un bac de collecte de piles usagées dans l’un de vos magasins de quartier, chez un commerçant, au sein de votre entreprise ou encore dans des lieux publics, écoles ou déchetteries. Les piles sont en effet l’un des objets pour lequel nous avons déjà pris une habitude de tri.

Grâce aux cartographies mises en place par Screlec et Corepile, les deux éco-organismes sous agrément d'État qui assurent la collecte et le recyclage des piles et petites batteries en France, il devient aujourd’hui facile de trouver un point de collecte des piles à côté de chez vous.

Liste des points de collecte Screlec.

Liste des points de collecte Corepile.

Mais que deviennent ensuite toutes ces piles que nous trions ?

Les joyeux recycleurs vous font aujourd’hui découvrir les coulisses de leur recyclage.

>Tout d’abord, une fois que le conteneur dans lequel vous jetez vos piles est plein, il est collecté par un transporteur mandaté par un éco-organisme. Pour chaque achat de pile que vous effectuez, une éco-participation d’un montant très faible est en effet reversée à deux éco-organismes (Screlec et Corepile), ce qui leur permet de prendre en charge l’ensemble du processus de collecte et de recyclage des piles : depuis la mise à disposition de points de collecte, jusqu’à la collecte, au tri et au recyclage final.

Ces éco-organismes ont donc en charge la collecte du bac à pile présent par exemple chez votre commerçant une fois que celui-ci est rempli. Ils remettent à ce commerçant un bordereau certifiant la bonne prise en charge de ces piles et en garantissant le bon recyclage.

Des dizaines de bacs à piles sont ainsi regroupés et acheminés vers un centre de tri. Ce centre va séparer les piles en trois catégories distinctes : les piles boutons, les piles au Lithium et les piles Salines, alcalines et zinc. Il sépare également les accumulateurs en plusieurs catégories : Nickel Cadmium, Nickel Métal Hydrure, Lithium rechargeable et Plomb.

Une fois triées par catégories, les matières contenues dans chaque type de pile ou d’accumulateur vont pouvoir être extraites. Les usines les plus avancés technologiquement permettent aujourd’hui de récupérer environ 55% de la matière première issue des piles et 65% de la matière issue des accumulateurs. L’extraction des matières se fait selon une multitude de procédés : cassage et broyage mécanique, traitement dans un four, oxydation et captage par des filtres, vaporisation et recondensation, fonte, tri magnétique, ou encore traitement par des solutions qui peuvent être acides ou basiques.

Après un dernier affinage, plusieurs matières à l’état brut sont ainsi récupérées : le fer, sous la forme d’éléments de ferraille ou intégré à un ferroalliage ; le zinc, le cadmium et le nickel sous une forme d’oxyde ou de métal ; le manganèse, sous la forme de ferromanganèse ; et enfin le mercure, après distillation et affinage, sous forme de métal purifié liquide.

Ces matières peuvent ensuite être revalorisées en étant intégrées dans la fabrication de nouveaux objets de tous les jours : canalisations (cuivre), pièces auto (acier, aluminium), canettes (fer, aluminium), petits objets ménagers (acier inoxydable), gouttières (zinc), vélos (fer, aluminium, nickel...), clés (fer, nickel), et bien sûr… des piles et batteries neuves.

Bon tri et bon recyclage à tous.

1 commentaire

  • eric.angenard
    vendredi 28 avril 2017 10:43

    Bonjour à tous, je m'oriente vers la récupération spécifique des montres usagées-oubliées qui contiennent de vieilles piles avec risques de fuites etc.. et demandent un démontage avant récupération et recyclage des matériaux (comme Eco-tempo), votre soutien serait le bienvenu. Pour en savoir plus je vous laisse mon contact.

Laissez un commentaire