Main menu

Inscription validée

Contact

 

Payez vos achats avec du maïs, c'est maintenant possible

Juillet 2013

De nombreuses entreprises cherchent aujourd'hui à mieux intégrer des matériaux recyclés dans leur processus de production. Cela aboutit à des solutions parfois surprenantes !

Par exemple, le Crédit Agricole dotera, d'ici 2017, tous ses clients de cartes bancaires en bioplastique à base d'amidon de maïs, a annoncé la banque, qui lance par ailleurs un test de collecte et recyclage pour les cartes périmées dans six caisses régionales. "Cette innovation, gratuite pour les clients, concerne dans un premier temps certaines cartes de retrait. Elle devrait être progressivement étendue à l'ensemble du parc de cartes du Crédit Agricole d'ici 2017", précise la banque dans un communiqué. Les cartes actuelles, fabriquées en PVC, seront remplacées par des cartes en PLA (Polyacide lactique), fabriqué à base d'amidon de maïs fermenté.

Le PLA, biodégradable et compostable, est utilisé dans les emballages alimentaires ou pour remplacer les sacs en plastique. Le PLA utilisé par le Crédit Agricole est produit à base de maïs cultivé sur des "parcelles non OGM aux Etats-Unis", tient à préciser la banque. Un test de collecte et recyclage est lancé dans six caisses régionales, où les cartes périmées seront confiées à Umicore, groupe spécialisé dans le traitement des déchets métalliques et électroniques.

Lire la suite sur www.scienceetavenir.nouvelobs.com

Fujitsu fabrique lui les coques de ses PC portables à partir de CD et de DVD recyclés. Les laboratoires Fujitsu ont développé le premier système de recyclage de l’industrie du PC permettant l’utilisation de la matière plastique contenue dans les CDs et DVDs pour créer les coques d’ordinateurs portables. Le polycarbonate récupéré grâce à ce procédé est notamment utilisé pour les plasturgie de certains Lifebook de la marque. Grâce à cette technique, les émissions de CO2 nécessaires pour la fabrication du PC portable Fujitsu sont réduites de 15%, tout en économisant 10 tonnes de plastique par an. Avant recyclage, les laboratoires Fujitsu vérifient que les disques ne contiennent pas de composants chimiques nocifs avec un système de détection élaboré. Fujitsu assure alors que ses ordinateurs portables et autres appareils sont conformes aux exigences légales des composants chimiques.

Lire la suite sur www.actualsystemes.fr

Laissez un commentaire