Main menu

Inscription validée

Contact : 01 84 06 88 21
Email : info(a)lesjoyeuxrecycleurs.com

 

Les restaurants parisiens à l’heure du recyclage

Novembre 2014

Au début de l’année 2014, le Syndicat national des hôteliers restaurateurs, cafetiers et traiteurs a lancé une initiative de collecte et de recyclage des déchets alimentaires auprès de 80 restaurateurs basés à Paris.

L’objectif est de tester un nouveau processus de collecte, dont la finalité est de transformer ces bio déchets (les aliments collectés) en engrais, gaz naturel, ou encore en électricité. Depuis le début de l’année, plus de 600 tonnes de déchets alimentaires ont déjà été collectées au cours de ce test et ont ainsi évité la poubelle « générale » à laquelle elles étaient destinées (et l’incinération ou l’enfouissement qui en découle). Ces déchets regroupent tout type d’aliments et de résidus : marc de café, restes d'assiettes des clients, épluchures de légumes, arêtes de poisson, os de viande, etc. Tout ce qui auparavant était perdu est désormais recyclé et permet, via un processus de méthanisation, de produire de l’engrais et de l’énergie.

Très concrètement, tous ces restes alimentaires sont déposés dans des sacs biodégradables qui sont à leur tour regroupés dans des bacs de collectes spécialement conçus pour cette expérimentation. Chaque jour, un camion (circulant au méthane) passe récupérer ces bacs, pèse leur contenu (le restaurateur est ainsi informée du poids des déchets collectés) et achemine le tout vers un centre de transit en Seine-Saint-Denis, puis vers l’usine de méthanisation d’Etampes où les déchets alimentaires sont transformés. Après récupération et transformation, une tonne de déchets alimentaires produit plus de 350 kilowatts de chauffage, 350 kilowatts d’électricité et 900 kilos d’engrais.

Parti de l’idée de sensibiliser les acteurs de la restauration au gaspillage alimentaire et au développement durable dans la pratique de leur métier, ce procédé de collecte très simple a été rapidement accepté par les 80 restaurateurs qui ont tous bien joué le jeu, sans que cela n’impacte l’efficacité de leur travail. Ce test se terminera à la fin du mois de novembre mais déjà de nombreux restaurateurs souhaitent poursuivre l’expérience, conquis par l’impact positif et valorisant du geste de recyclage auprès de l’ensemble des employés.

Cela a même poussé certains restaurateurs à revoir des méthodes de travail afin de gaspiller toujours moins : par exemple l’achat d’économes permettant des coupes moins larges des légumes et générant donc moins de gaspillage. Enfin et surtout, cette sensibilisation au tri des déchets alimentaires est rentable pour les restaurateurs, avec à la clé une économie de quelques centaines d’euros sur une année.

Bon appétit et bon recyclage à tous !