Main menu

Inscription validée

Contact

 

Cher père noël, il est temps de recycler ton vieux costume rouge !

Décembre 2013

 

Cher père noël, comme chaque année tu nous couvres de cadeaux. Depuis le temps que nous te voyons passer de cheminée en cheminée avec ton beau costume rouge, il doit être bien usé maintenant… mais as-tu un jour pensé à le recycler ? Fais donc comme les joyeux recycleurs, et dépose le dans une borne de collecte de vêtements à coté de chez toi !

Comme nous connaissons ton bon goût pour les vêtements de marque… tu peux même le déposer dans une enseigne nordique comme H&M ou encore Happy Chic ou Somewhere qui ont déjà lancé des actions de récupération et de valorisation des fripes !

L'enseigne suédoise H&M se revendique ainsi comme la première à collecter mondialement les vêtements. En France, la chaîne a récolté 127 tonnes depuis le début de l'année. Les consommateurs sont incités à rapporter leurs textiles usagés contre des bons d'achat de 5 euros. Ces gisements sont ensuite confiés au recycleur spécialisé suisse I:CO. Les meilleures pièces sont réinjectées dans les circuits d'occasion, d'autres finissent en chiffons ou sont recyclées en isolants ou en rembourrages. H & M estime en revanche que la technologie utilisée pour réutiliser les fibres textiles directement dans les vêtements reste « très limitée » car le défilochage mécanique casse les fibres.

Du coté de la chaîne Happy Chic (Enseignes Brice, Bizzbee et Jules) c'est suite à un bilan carbone en 2009 qu’est née la volonté de réduire l'impact de l’approvisionnement en fibres. « Au départ, nous avons abordé le sujet sous l'angle du développement durable, mais on constate maintenant que c'est une tendance de marché. Une étude d'Ethicity montre que le client est très sensible au recyclage », assure Christèle Merter, la directrice qualité du groupe. En 2012, Happy Chic a testé un premier pull recyclé, mais sans succès à cause d'une qualité insuffisante. En octobre, Brice a relancé une veste à 43 % en coton recyclé et en bouchon de bouteille recyclé. « Cette fois, la vente a fonctionné, car l'origine recyclée ne se voit plus », selon Christèle Merter. En février, Jules lancera une veste similaire.

Quant à la marque Somewhere, en 2012 sa chaîne de 25 magasins a collecté auprès de ses clients plus de 15.000 vieux pulls, soit 4,2 tonnes. Cette matière a permis de réaliser une collection de 5 produits mise en vente en octobre 2012. Cette année, le commerçant a relancé la production de 2 pulls.

Lire la suite sur www.lesechos.fr

Laissez un commentaire