Main menu

Inscription validée

Contact : 01 84 06 88 21 info(a)lesjoyeuxrecycleurs.com

 

Box 5 en 1 : Cartouches, Piles, Lampes, Stylos, Bouchons

Description

Cartouches

  • Déchets collectés : cartouches et toners d’imprimantes.
  • Contenance : 8 kilos de cartouches soit environ 80 cartouches (ou 6 toners)

Piles

  • Déchets collectés : piles et petites batteries d’appareils électroniques.
  • Contenance : 10 kilos de piles soit environ 500 piles.

Lampes

  • Déchets collectés : lampes à économie d’énergie.
  • Contenance : 1,5 kilos de lampes soit environ 30 lampes.

Stylos

  • Déchets collectés : stylos à bille, surligneurs.
  • Contenance : 4 kilos de stylos soit environ 250 stylos.

Bouchons

  • Déchets collectés : bouchons en plastique.
  • Contenance : 1 kilo de bouchons soit environ 500 bouchons

Transverse

  • Dimensions : hauteur 80 cm, largeur 32 cm, profondeur 23 cm

 

 

Pour en savoir plus sur le recyclage des cartouches

Malgré l’avènement du numérique, nous imprimons toujours beaucoup : chaque salarié imprime une vingtaine de page par jour. A terme, cela représente environ 77 millions de cartouches d’encre vendues par an.

Une cartouche d’encre contient des produits, tels que l’arsenic, l’oxyde de fer et le nitrate d’argent, qui sont très toxiques pour l’environnement. Elles sont considérées comme des Déchets Industriels Spéciaux (DIS). Il est donc nécessaire de porter une attention particulière à la façon dont on s’en débarrasse. Il est d’ailleurs possible de renvoyer les cartouches vides au fabricant, le plus souvent gratuitement, ou de les déposer dans des points de collecte, afin qu’elles soient recyclées. De plus, la fabrication d’une cartouche nécessite 3 L de pétrole et émet 50% de plus de Co2 que sa réutilisation.

Si elles sont en bon état, les cartouches d’imprimante, de type toner ou pour imprimante individuelle, peuvent être rechargées jusqu’à 7 fois. Au centre de tri, les pièces sont vérifiées et nettoyées individuellement, après désassemblage. On réassemble ensuite les pièces en bon état pour faire une nouvelle cartouche. Celle-ci est alors remplie et pressurisée.

Avant d’être réinsérées sur le marché, les cartouches subissent plusieurs tests pour vérifier leur bon fonctionnement et contrôler leur qualité.

 

Pour en savoir plus sur le recyclage des piles

On a tous au moins entendu parler du recyclage des piles. Les points de collectes sont nombreux dans les supermarchés, les entreprises, les écoles et autres lieux publics. Pourtant, seule 1/3 des piles sont recyclées. Alors comment ça marche ? Il existe quatre différentes catégories de lampes et de batteries, qui ne sont pas traitées de la même manière au centre de recyclage : Hydrure, Nickel Cadmium, Plomb Nickel Métal et Lithium rechargeable. Ce n’est qu’une fois ce tri accompli que l’extraction de la matière première des piles peut avoir lieu. En fonction du type de piles, on applique un cassage ou broyage mécanique, une vaporisation et une recondensation, un traitement à base de solutions acides ou basiques ou encore un traitement dans un four, une oxydation un captage de la matière grâce à des filtres. Environ 55% de celle-ci pourront être récupérés et réutilisés. Autrement dit, on obtient 600 kg de matière à partir d’une tonne de piles recyclées. En fonction du type de pile on obtient après extraction de l’oxyde de métal à partir du zinc, du nickel et du cadmium, du métal purifié liquide à partir du mercure, de ferromanganèse à partir du manganèse et des éléments de ferrailles à partir du fer. Outre les nouvelles batteries et piles qui peuvent être produites grâce au recyclage, les métaux cités précédemment issus de ces procédés se retrouvent dans la fabrication de vélos, canalisations et pièces automobiles.

 

Pour en savoir plus sur le recyclage des lampes

En marge du débat sur la consommation d’énergie de l’éclairage, une solution économique, durable et simple existe pour réduire l’impact environnemental des ampoules : le recyclage.

Recycler une ampoule demande de faire appel à différents procédés. En effet, elle est à la fois composée de verre, de métal, de poudres fluorescentes et de plastiques. De plus, il en existe de différents types : ampoule à basse consommation, LED, à incandescence, néons, halogènes…

Mais, si elles ont été jetées dans une poubelle dédiée, les ampoules ne sont pas aussi compliquées à recycler qu’il y paraît : il suffit en effet d’en séparer les divers composants et de les recycler chacun séparément. Des points de collectes des ampoules sont souvent installés dans les supermarchés et les magasins d’électroménagers et de bricolage.

Ainsi, la poudre fluorescente est isolée du verre et placée dans des tubes hermétiques. Elle est en effet toxique et doit être manipulée avec soin. Elle est ensuite traitée. Ce processus permet d’en extraire des terres rares, utilisés dans la fabrication de tablettes, téléphones portables et autres petits appareils électroniques.

Le verre est brisé et fondu pour refaire du verre qui pourra être utilisé dans la fabrication d’isolants pour le bâtiment, d’abrasifs ou d’ampoules.

Les métaux extraits de l’ampoule sont tout d’abord séparés les uns des autres : acier, aluminium, l’inox, le fer et le cuivre ne peuvent en effet pas être recyclés dans le même moule. Envoyés en fonderie, ils pourront être revendus à des industriels et utiliser dans la production d’objets en métal.

Le plastique n’est présent dans les ampoules qu’en faible quantité, ce qui rend son recyclage compliqué. Il est donc, le plus souvent, revalorisé énergétiquement par combustion.

A la fin de ces processus, ce sont 90% d’une ampoule qui peuvent ainsi être recyclés.

 

Pour en savoir plus sur le recyclage des stylos

Si tout le monde est aujourd’hui muni au moins d’un téléphone portable, les stylos font toujours partie de notre quotidien. On estime ainsi que la marque Bic vend environ 3 stylos bille par seconde en France.

Heureusement, les stylos, feutres, marqueurs et surligneurs sont recyclable ! Terracycle, en partenariat avec Bic, a ainsi mis en place un programme de collecte des instruments d’écritures de tout type, exceptés les crayons à papier, qui sont en bois. Si vous n’avez pas de point de collecte près de chez vous, il est très facile d’en établir un, au bureau ou dans l’école de vos enfants. Une fois les stylos collectés, il suffit de les envoyer à Terracycle. En bonus, pour tout envoi de plus de 20 kg, Bic reverse 0,01€ par stylo à l'équipe de collecte.

Au centre de tri, les stylos sont broyés afin de séparer le plastique des autres matériaux. Celui-ci sera alors traité avec les autres plastiques : transformé en granules, il sera réintroduit dans le circuit de fabrication de produits en plastique tels que du mobilier d’extérieur, des corbeilles à papier, des arrosoirs, etc.

 

Pour en savoir plus sur le recyclage des bouchons

Le recyclage des bouchons, on connait ! Les points de collecte existent depuis maintenant plusieurs années, dans différents lieux publics tel que les écoles et les magasins de quartier.

Depuis le début des années 2000, les associations solidaires Les Bouchons d’Amour et Handi Cap Prévention collectent en effet nos bouchons pour apporter un soutien aux personnes en situation de handicap.

Comment ça marche ? Ces associations collectent les bouchons et les vendent à des centres de recyclage afin de récupérer des fonds au profit de leurs bénéficiaires. Recyclez vos bouchons, c’est donc non seulement aider les personnes en situation de handicap mais également l’environnement : pour fabriquer une tonne de plastique, il en faut 3 de pétrole !

Les bouchons de bouteilles d’eau, de shampoing, de lessives ou de soda mais aussi les couvercles en plastique de pot de café ou de moutarde, une fois acheminés au centre de tri, sont triés en deux catégories : ceux en Polyéthylène (PE) et ceux en Polypropylène (PP). Après avoir été lavés et éventuellement mélangés à d’autres plastiques du même type, ils sont fondus. Le plastique une fois refroidi est réduit en granules qui seront réemployées dans la fabrication d’objets en plastique.

Outre des bouchons en plastiques, les bouchons recyclés peuvent devenir des pots de fleurs, du mobilier en plastique et même des pièces automobiles !

Conception

Box fabriquée en France

En carton recyclé et recyclable